IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/bcl/bclwop/bclwp026.html
   My bibliography  Save this paper

Commuters, residents and job competition in Luxembourg

Author

Listed:
  • Olivier Pierrard

    ()

Abstract

Ces dernières années, malgré une croissance continue de l'emploi, le taux de chômage luxembourgeois a augmenté de façon tendancielle, passant de 2 % en 2000 à presque 5 % actuellement. Ce phénomène a priori contradictoire a pour toile de fond le fait que sur les quelques 300 000 emplois existants au Luxembourg, environ 40 % sont occupés par des frontaliers. Ce pourcentage est de surcroît encore en augmentation, puisque les entrées de travailleurs frontaliers représentent actuellement près de 70 % des nouvelles créations nettes d'emplois. Ces observations soulèvent au moins deux questions. L'arrivée massive de travailleurs frontaliers peut-elle expliquer à elle seule la détérioration du chômage des résidents? Et quelles politiques économiques faudrait-il mettre en oeuvre pour réduire le chômage tout en préservant le fort taux de création d'emplois? Pour tenter de répondre à ces questions, ce papier propose un modèle théorique du marché du travail basé sur le modèle d'appariement de Pissarides. L'utilisation d'une fonction d'appariement (matching function) entre demandeurs et offreurs d'emplois est une façon simple de prendre en compte l'existence de frictions, les difficultés d'appariement et les problèmes de coordinations liés au déficit d'information. Cette représentation du marché du travail est courante dans la littérature économique et particulièrement adaptée à la simulation de diverses politiques économiques. Une distinction entre résidents et frontaliers, et entre emplois privés et emplois publics est de plus introduite pour mieux faire coller le modèle à la réalité du marché du travail luxembourgeois. En outre, le modèle est calibré sur données luxembourgeoises. Les principaux résultats sont les suivants. Premièrement, une augmentation du nombre de frontaliers ne peut à elle seule expliquer la hausse du chômage au Luxembourg. Deuxièmement, une augmentation du nombre de frontaliers combinée à une augmentation de la population active peut expliquer la hausse conjointe de l'emploi et du chômage, ainsi que l'augmentation de la part des frontaliers dans l'emploi total. Troisièmement, une augmentation du volume de l'emploi public ou l'introduction de politiques protectionnistes n'est pas efficace pour réduire le chômage. Quatrièmement, une diminution du montant des allocations de chômage réduit le chômage mais a des effets ambigus sur le bien-être de la population domestique. Enfin, le meilleur moyen de stimuler l'emploi et les revenus tout en diminuant le chômage est une augmentation de la productivité globale de l'économie. Ce papier est une première tentative de modélisation et de compréhension du marché du travail luxembourgeois. Au moins deux extensions devraient être considérées à l'occasion de travaux futurs. D?abord la problématique de l'immigration est à aborder, ceci de manière simplifiée, via un choc exogène sur la population active. Cette problématique est importante et loin d'être neutre pour le marché du travail. Rendre endogène la décision d'immigration, tout en gardant également endogène le nombre de travailleurs transfrontaliers, rendrait le modèle plus ?élégant? et permettrait probablement d'avoir une compréhension plus fine des flux de main-d'oeuvre sur le marché du travail. Deuxièmement, une autre explication à la hausse du chômage est l'inadéquation entre qualifications demandées et qualifications offertes. cela nécessiterait d?étudier l'introduction d'au minimum deux types d'emplois (qualifiés et peu qualifiés) et deux types de travailleurs (qualifiés et peu qualifiés).

Suggested Citation

  • Olivier Pierrard, 2007. "Commuters, residents and job competition in Luxembourg," BCL working papers 26, Central Bank of Luxembourg.
  • Handle: RePEc:bcl:bclwop:bclwp026
    as

    Download full text from publisher

    File URL: http://www.bcl.lu/fr/Recherche/publications/cahiers_etudes/26/BCLWP026.pdf
    Download Restriction: no

    References listed on IDEAS

    as
    1. Thomas Matha & Ladislav Wintr, 2009. "Commuting flows across bordering regions: a note," Applied Economics Letters, Taylor & Francis Journals, vol. 16(7), pages 735-738.
    2. Carlsson, Mikael & Eriksson, Stefan & Gottfries, Nils, 2006. "Testing Theories of Job Creation: Does Supply Create Its Own Demand?," Working Paper Series 194, Sveriges Riksbank (Central Bank of Sweden).
    3. Dolado, Juan J. & Felgueroso, Florentino & Jimeno, Juan F., 2000. "Youth labour markets in Spain: Education, training, and crowding-out," European Economic Review, Elsevier, vol. 44(4-6), pages 943-956, May.
    4. Merz, Monika, 1995. "Search in the labor market and the real business cycle," Journal of Monetary Economics, Elsevier, vol. 36(2), pages 269-300, November.
    5. Andolfatto, David, 1996. "Business Cycles and Labor-Market Search," American Economic Review, American Economic Association, vol. 86(1), pages 112-132, March.
    6. Olivier, Pierrard & Henri R., Sneessens, 2002. "Low-Skilled Unemployment, Biased Technological Shocks and Job Competition," Discussion Papers (IRES - Institut de Recherches Economiques et Sociales) 2003014, Université catholique de Louvain, Institut de Recherches Economiques et Sociales (IRES), revised 03 May 2002.
    7. Pedro Portugal & Mário Centeno, 2001. "Wages of Civil Servants," Economic Bulletin and Financial Stability Report Articles, Banco de Portugal, Economics and Research Department.
    Full references (including those not matched with items on IDEAS)

    More about this item

    Keywords

    Job competition; Commuters; Unemployment;

    JEL classification:

    • J61 - Labor and Demographic Economics - - Mobility, Unemployment, Vacancies, and Immigrant Workers - - - Geographic Labor Mobility; Immigrant Workers
    • J64 - Labor and Demographic Economics - - Mobility, Unemployment, Vacancies, and Immigrant Workers - - - Unemployment: Models, Duration, Incidence, and Job Search
    • R23 - Urban, Rural, Regional, Real Estate, and Transportation Economics - - Household Analysis - - - Regional Migration; Regional Labor Markets; Population

    NEP fields

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:bcl:bclwop:bclwp026. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (). General contact details of provider: http://www.bcl.lu/ .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    If CitEc recognized a reference but did not link an item in RePEc to it, you can help with this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.