IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/
MyIDEAS: Log in (now much improved!) to save this article

Discrimination à l'embauche : les effets du genre et de l'origine se cumulent-ils systématiquement ?

Listed author(s):
  • Pascale Petit
  • Emmanuel Duguet
  • Yannick L’Horty
  • Loïc du Parquet
  • Florent Sari

[fre] Cette étude évalue la discrimination à l’embauche à l’encontre des jeunes en Île‑de‑France à travers deux dimensions : l’effet du genre et l’effet de l’origine (française, maghrébine, africaine subsaharienne et asiatique). Elle est réalisée sur données expérimentales de testing selon un protocole permettant d’examiner les effets croisés de ces deux dimensions. On s’intéresse aux discriminations pour une profession qualifiée et en tension, les informaticiens de niveau Bac + 5, pour laquelle les discriminations devraient a priori être très réduites. Pour cette profession, nous avons construit huit profils fictifs de candidats à l’emploi, similaires en tous points à l’exception des sources potentielles de discrimination. Entre début février et début avril 2009, nous avons envoyé 2 424 candidatures en réponse à 303 offres d’emploi. L’étude consiste en une exploitation statistique et économétrique des résultats de ces envois. Nous trouvons de fortes discriminations à l’embauche à la fois selon le genre et selon l’origine. Quelle que soit leur origine, les femmes ont une probabilité plus faible d’accéder à un entretien d’embauche. Quel que soit leur genre, les français d’origine étrangère ont une probabilité plus faible d’accéder à un entretien d’embauche. Cela est vrai pour tous les profils à une exception près, les femmes d’origine asiatique, qui ont une probabilité plus forte que les autres femmes d’être invitée à un entretien d’embauche et qui ont également une probabilité plus forte que les hommes d’origine asiatique d’accéder à l’emploi. Nos résultats tendent à montrer que le cumul de plusieurs facteurs de discriminations ne conduit pas nécessairement à une stricte addition des pénalités.

To our knowledge, this item is not available for download. To find whether it is available, there are three options:
1. Check below under "Related research" whether another version of this item is available online.
2. Check on the provider's web page whether it is in fact available.
3. Perform a search for a similarly titled item that would be available.

Article provided by Programme National Persée in its journal Economie et statistique.

Volume (Year): 464 (2013)
Issue (Month): 1 ()
Pages: 141-153

as
in new window

Handle: RePEc:prs:ecstat:estat_0336-1454_2013_num_464_1_10234
Note: DOI:10.3406/estat.2013.10234
Contact details of provider: Web page: http://www.persee.fr/collection/estat

No references listed on IDEAS
You can help add them by filling out this form.

This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:prs:ecstat:estat_0336-1454_2013_num_464_1_10234. See general information about how to correct material in RePEc.

For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Equipe PERSEE)

If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

If references are entirely missing, you can add them using this form.

If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

This information is provided to you by IDEAS at the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis using RePEc data.