Advanced Search
MyIDEAS: Login to save this paper or follow this series

Comment évaluer la productivité et l’efficacité des hôpitaux publics et privés ? Les enjeux de la convergence tarifaire

Contents:

Author Info

  • Dormont, Brigitte
  • Milcent, Carine

Abstract

En France les cliniques privées jouent un rôle important dans l’offre de soins hospitaliers. En 2007, 56 % des séjours ont eu lieu dans des hôpitaux publics, 8 % dans des hôpitaux privés à but non lucratifs, qui participent au service public hospitalier (PSPH) et 36 % dans des hôpitaux privés à but lucratif (cliniques). Plusieurs rapports administratifs ont récemment montré qu’un séjour dans un hôpital public ou PSPH était plus coûteux que dans une clinique privée, suggérant que la productivité du secteur public était relativement faible. Cet article a pour but de comprendre les différences de productivité observées en France entre les hôpitaux publics, les hôpitaux PSPH et les cliniques privées. L’introduction de la Tarification à l’Activité (T2A) en 2004 visait à améliorer l’efficacité de la dépense pour les soins hospitaliers. La mise en œuvre du nouveau paiement est progressive, avec une application intégrale à partir de 2008. Dès le départ, les tarifs différaient selon que le séjour avait lieu dans un hôpital public ou un hôpital privé à but lucratif. Actuellement, les paiements par séjour dans une pathologie donnée sont en moyenne 27 % plus élevés dans le secteur public que dans le secteur privé. Une convergence des grilles tarifaires des secteurs public (et PSPH) et privé est prévue à l’horizon 2018. Mettre en place cette convergence revient à supposer que les différences de coûts sont exclusivement dues à des différences d’efficacité, qui seraient éliminées par l’introduction d’une concurrence entre les deux secteurs. Notre objectif est d’examiner s’il existe une influence de la composition des séjours sur la productivité des hôpitaux en matière de soins aigus. Si tel est le cas, introduire de la concurrence entre les établissements sur la base de la T2A crée de fortes pressions en faveur d’une réorganisation de l’offre de soins. Ces changements sont souhaitables s’ils permettent d’améliorer l’efficacité dans la délivrance des soins hospitaliers. En revanche, il n’est pas souhaitable que le système de tarification crée des incitations à la sélection de patients ou à l’arrêt de la production de soins qui seraient importants du point de vue du bien-être collectif. Les données utilisées proviennent de deux bases administratives: les données du PMSI et celles de la SAE. La base finale contient 1 604 hôpitaux sur la période 1998-2003, dont 642 sont publics, 126 sont PSPH et 836 sont privés. Pour les soins aigus cette base est proche de l’exhaustivité: en 2003, elle représente 90% de l’ensemble des séjours de soins aigus en France métropolitaine. L’analyse couvre les six années précédant l’introduction de la T2A en France afin d’observer précisément la situation qui préexistait avant la mise en place de nouvelles incitations. Ce travail permet d’avoir un référentiel sur la situation du tissu hospitalier français et les performances comparées des établissements publics, PSPH et privés, avant la mise en place de la réforme. En synthétisant l’activité “multiproduit” de l’hôpital par un produit homogène défini selon des critères identiques, quel que soit le statut de l’hôpital, nous montrons que le diagnostic sur l’efficacité productive des hôpitaux publics dépend de la définition de la frontière de production : lorsque l’on utilise une fonction de production classique mettant en relation les inputs et l’output, les scores d’efficacité des hôpitaux publics sont inférieurs à ceux des hôpitaux PSPH, eux-mêmes inférieurs à ceux des cliniques privées. Mais l’ordre des performances relatives s’inverse lorsque l’on tient compte des caractéristiques de la patientèle et la composition des séjours des hôpitaux : à l’exception des petits établissements, les hôpitaux publics et PSPH apparaissent alors plus efficaces que les cliniques privées. Ces résultats doivent être interprétés à la lumière des différences de cahiers des charges encadrant les activités des hôpitaux publics et privés. Il est frappant de constater que la prise en compte d’indicateurs concernant la structure de l’activité et la composition de la patientèle modifie radicalement le diagnostic sur l’efficacité productive des hôpitaux publics. La plus faible productivité des hôpitaux publics s’explique principalement par le nombre de lits, des personnels médico-techniques en sureffectifs, la composition de leur patientèle et celle de leurs séjours (caractérisée entre autres par une faible proportion de séjours chirurgicaux). Elle ne s’explique pas par une moindre efficacité des hôpitaux publics.

Download Info

If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.
File URL: http://www.cepremap.fr/depot/docweb/docweb1108.pdf
Download Restriction: no

Bibliographic Info

Paper provided by CEPREMAP in its series CEPREMAP Working Papers (Docweb) with number 1108.

as in new window
Length: 42 pages
Date of creation: Jul 2011
Date of revision:
Handle: RePEc:cpm:docweb:1108

Contact details of provider:
Postal: 48 boulevard Jourdan - 75014 PARIS
Phone: +33(0) 1 43 13 62 30
Fax: +33(0) 1 43 13 62 32
Web page: http://www.cepremap.fr/
More information through EDIRC

Related research

Keywords:

Other versions of this item:

Find related papers by JEL classification:

This paper has been announced in the following NEP Reports:

References

References listed on IDEAS
Please report citation or reference errors to , or , if you are the registered author of the cited work, log in to your RePEc Author Service profile, click on "citations" and make appropriate adjustments.:
as in new window
  1. Oliver Hart & Andrei Shleifer & Robert W. Vishny, 1996. "The Proper Scope of Government: Theory and an Application to Prisons," NBER Working Papers 5744, National Bureau of Economic Research, Inc.
  2. James F. Burgess, Jr. & Paul W. Wilson, 1996. "Hospital Ownership and Technical Inefficiency," Management Science, INFORMS, vol. 42(1), pages 110-123, January.
  3. Lakdawalla, Darius & Philipson, Tomas, 2006. "The nonprofit sector and industry performance," Journal of Public Economics, Elsevier, vol. 90(8-9), pages 1681-1698, September.
  4. Gabriel Picone & Shin-Yi Chou & Frank Sloan, 2002. "Are For-Profit Hospital Conversions Harmful to Patients and to Medicare?," RAND Journal of Economics, The RAND Corporation, vol. 33(3), pages 507-523, Autumn.
  5. Battese, G E & Coelli, T J, 1995. "A Model for Technical Inefficiency Effects in a Stochastic Frontier Production Function for Panel Data," Empirical Economics, Springer, vol. 20(2), pages 325-32.
  6. Sloan, Frank A. & Picone, Gabriel A. & Taylor, Donald H., Jr. & Chou, Shin-Yi, 2000. "Hospital Ownership and Cost and Quality of Care: Is There a Dime's Worth of Difference?," Working Papers 00-11, Duke University, Department of Economics.
  7. Sloan, Frank A., 2000. "Not-for-profit ownership and hospital behavior," Handbook of Health Economics, in: A. J. Culyer & J. P. Newhouse (ed.), Handbook of Health Economics, edition 1, volume 1, chapter 21, pages 1141-1174 Elsevier.
  8. Laurent Gobillon & Carine Milcent, 2010. "Innovative Procedures : The Key Factor for Hospital Performance," Working Papers 2010-14, Centre de Recherche en Economie et Statistique.
  9. Andrei Shleifer, 1985. "A Theory of Yardstick Competition," RAND Journal of Economics, The RAND Corporation, vol. 16(3), pages 319-327, Autumn.
  10. Lien, Hsien-Ming & Chou, Shin-Yi & Liu, Jin-Tan, 2008. "Hospital ownership and performance: Evidence from stroke and cardiac treatment in Taiwan," Journal of Health Economics, Elsevier, vol. 27(5), pages 1208-1223, September.
  11. Michael D. Rosko, 2001. "Cost efficiency of US hospitals: a stochastic frontier approach," Health Economics, John Wiley & Sons, Ltd., vol. 10(6), pages 539-551.
  12. Carine Milcent, 2005. "Hospital ownership, reimbursement systems and mortality rates," Health Economics, John Wiley & Sons, Ltd., vol. 14(11), pages 1151-1168.
Full references (including those not matched with items on IDEAS)

Citations

Lists

This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

Statistics

Access and download statistics

Corrections

When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:cpm:docweb:1108. See general information about how to correct material in RePEc.

For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Sébastien Villemot).

If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

If references are entirely missing, you can add them using this form.

If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.