IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/
MyIDEAS: Login to save this paper or follow this series

Les anomalies dans les réformes publiques: le pourquoi et le comment?

  • Anne Drumaux
Registered author(s):

    La recherche sur les réformes publiques inscrite dans la tradition des sciences administratives et politiques recouvre trois orientations (Hood, 2005) :dans les années ’80 un travail analytique centré sur la nouvelle gestion publique, dans les années ’90 l’élaboration d’une base de données et d’informations sur les réformes publiques (Aucoin, 1995; Politt, Bouckaerts, 2000) et enfin plus récemment l’identification d’anomalies dans ces réformes (notamment Margetts, Perri6, Hood, 2010; Bezes, 2005, 2006). La recherche en gestion est centrée sur l’action et non pas sur les institutions ou les acteurs :elle vise en termes positifs à la construction d’une théorie de l’action et en même temps en termes normatifs à proposer des pistes d’action (Hatchuel, 2000). La recherche en management public recouvre ainsi des analyses des réformes ainsi que des approches conduisant à la prise de responsabilité (« a responsibility-base approach ») (Schedler, Proeller, 2010) plus normatives et tournées vers la recherche de solutions. Cette contribution s’inscrit à fois dans la perspective de l’analyse des anomalies dans les réformes publiques (pourquoi les réformes produisent-elles des anomalies, quelle en est la nature ?) et dans la proposition de pistes pour en limiter la portée (comment résoudre les anomalies ?). Une première ambition est de proposer une analyse pertinente des pathologies et des paradoxes dans les réformes publiques mises en oeuvre dans les pays de l’OCDE dans deux domaines centraux :les réformes budgétaires d’une part et les réformes de la haute fonction publique d’autre part. Ces réformes sont centrales dans la réforme de l’État puisqu’elles touchent d’une part à l’architecture du budget et d’autre part à la responsabilité et au rendu des comptes des hauts fonctionnaires. Alors que les comparaisons internationales sont fréquemment utilisées pour produire un savoir commun, ce ne sont pas toujours les travaux les plus scientifiques qui sont les plus cités comme le rappelle Pollitt (2011). Le champ de l’analyse comparative des politiques publiques s’est pourtant considérablement développé, ces dernières années, il n’y a cependant pas de paradigme dominant qui se soit imposé chez les chercheurs :théories comparatives au niveau institutionnel, culturel ou organisationnel (Pollitt, 2011). La comparaison reste un exercice complexe et s’agissant de notre sujet, il ne suffit pas de constater des succès ou des échecs dans les réformes mais bien de comprendre dans quelle mesure la réforme elle-même, le contexte institutionnel, des enjeux culturels et organisationnels expliquent le résultat. La seconde ambition est d’ouvrir la discussion sur le terrain de l’action :en d’autres termes de passer de la question du pourquoi à la question du comment. Ces deux questions sont en fait intrinsèquement liées. S’arrêter au pourquoi revient à renvoyer purement les réformes pour vice de forme sans qu’aucune alternative ne soit vraiment proposée si ce n’est un retour en arrière généralement problématique. Envisager le comment sans considérer la source des anomalies conduit à répéter voire à propager les mêmes erreurs non identifiées. Ce n’est qu’en liant les deux questions qu’il est possible de définir une troisième voie entre les recommandations de « bonnes pratiques » faciles à transférer d’un pays à l’autre (type OCDE) et l’affirmation de la « non-exportabilité » des réformes pour des raisons et contraintes notamment institutionnelles (Politt, 2003).

    If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.

    File URL: https://dipot.ulb.ac.be/dspace/bitstream/2013/105951/1/wp11061.pdf
    File Function: wp11061
    Download Restriction: no

    Paper provided by ULB -- Universite Libre de Bruxelles in its series Working Papers CEB with number 11-061.

    as
    in new window

    Length: 35 p.
    Date of creation: Dec 2011
    Date of revision:
    Publication status: Published by:
    Handle: RePEc:sol:wpaper:2013/105951
    Contact details of provider: Postal: CP114/03, 42 avenue F.D. Roosevelt, 1050 Bruxelles
    Phone: +32 (0)2 650.48.64
    Fax: +32 (0)2 650.41.88
    Web page: http://difusion.ulb.ac.be
    Email:


    More information through EDIRC

    References listed on IDEAS
    Please report citation or reference errors to , or , if you are the registered author of the cited work, log in to your RePEc Author Service profile, click on "citations" and make appropriate adjustments.:

    as in new window
    1. Anne Drumaux & Christophe Goethals, 2007. "Strategic management: A tool for public management? An overview of the Belgian federal experience," ULB Institutional Repository 2013/166880, ULB -- Universite Libre de Bruxelles.
    Full references (including those not matched with items on IDEAS)

    This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

    When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:sol:wpaper:2013/105951. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Benoit Pauwels)

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    If references are entirely missing, you can add them using this form.

    If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    This information is provided to you by IDEAS at the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis using RePEc data.