IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/
MyIDEAS: Login to save this paper or follow this series

Place et sens du travail en Europe: une singularité française?

  • Lucie Davoine

    ()

    (EEP-PSE - Ecole d'Économie de Paris - Paris School of Economics - Ecole d'Économie de Paris, CEE - Centre d'études de l'emploi - Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique)

  • Dominique Méda

    ()

    (CEE - Centre d'études de l'emploi - Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, CEE - Centre d'études de l'emploi - Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique)

L'examen des données françaises et européennes montre que les Français entretiennent un rapport singulier au travail. Plus encore que les autres européens, les Français déclarent que le travail est très important, mais plus que les autres, ils souhaitent que le travail prenne moins de place dans leur vie. Comment expliquer ce paradoxe ? L'objectif premier de ce travail est de comprendre la diversité des perceptions en Europe et de proposer des interprétations qui permettraient de résoudre ce paradoxe. L'originalité de ce travail provient en partie de la confrontation des résultats des diverses enquêtes françaises et internationales sur ces questions, qui restent aujourd'hui épars et peu diffusés. Dans un premier temps, nous démêlons les différents sens que revêt l'importance accordée au travail. Deux hypothèses permettent d'expliquer les réponses des Français. En France, en raison du fort taux de chômage, de la prégnance de l'emploi précaire, et d'un fort sentiment d'insécurité de l'emploi, d'une part, en raison également d'attentes plus fortes à l'égard de l'intérêt du travail, le travail apparaît comme très important. Les Français se distinguent en effet par de attentes de réalisation dans le travail plus intenses que celles de leurs voisins européens. Dans une seconde partie nous tentons de comprendre pourquoi les Français considèrent que ce serait une bonne chose que le travail occupe une place moins importante dans leur vie. Cette situation peut s'expliquer par la moindre qualité des relations sociales en France, ou par des conditions de travail et d'emploi dégradées, mais aussi par le souci des individus de consacrer plus de temps à leur vie personnelle et de mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale. Les Français sont d'ailleurs ceux qui déclarent le plus souvent éprouver des difficultés de conciliation, et des tensions entre les deux sphères. Nous soulignons également, tout au long de l'article, que les réponses moyennes des pays ne doivent pas occulter la grande diversité des opinions, liées notamment à la catégorie socioprofessionnelle et à la situation familiale.

If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.

File URL: http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/27/62/20/PDF/travail_europe_96_vf.pdf
Download Restriction: no

Paper provided by HAL in its series Working Papers with number hal-00276220.

as
in new window

Length:
Date of creation: 29 May 2008
Date of revision:
Handle: RePEc:hal:wpaper:hal-00276220
Note: View the original document on HAL open archive server: http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00276220/en/
Contact details of provider: Web page: https://hal.archives-ouvertes.fr/

No references listed on IDEAS
You can help add them by filling out this form.

This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:wpaper:hal-00276220. See general information about how to correct material in RePEc.

For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD)

If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

If references are entirely missing, you can add them using this form.

If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

This information is provided to you by IDEAS at the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis using RePEc data.