IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/
MyIDEAS: Log in (now much improved!) to save this paper

Bas salaires et qualité de l'emploi : l'exception française ?

Listed author(s):
  • Eve Caroli

    ()

    (PSE - Paris-Jourdan Sciences Economiques - ENS Paris - École normale supérieure - Paris - EHESS - École des hautes études en sciences sociales - ENPC - École des Ponts ParisTech - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique, PSE - Paris School of Economics, EconomiX - UPN - Université Paris Nanterre - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique)

  • Jérôme Gautié

    ()

    (CES - Centre d'économie de la Sorbonne - UP1 - Université Panthéon-Sorbonne - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique)

Les pays industrialisés avancés ont connu de profondes mutations économiques au cours des vingt-cinq dernières années : globalisation croissante, dérèglementation de nombreux secteurs, diffusion de nouvelles techniques de production et formes d'organisation du travail.... Ces mutations se sont traduites par une pression concurrentielle accrue sur les entreprises, qui ont été amenées à modifier en profondeur leurs modes de gestion, et notamment de la main d'œuvre. Quelles ont été les conséquences pour les travailleurs peu qualifiés et peu rémunérés ? Si beaucoup de travaux se sont intéressés aux répercussions en termes de niveau d'emploi, c'est à la qualité de l'emploi que s'intéresse cet ouvrage. Celle-ci renvoie, au-delà de la seule rémunération, à l'ensemble des conditions de travail et d'emploi. La recherche présentée resitue la France par rapport à d'autres pays européens (l'Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni), et repose sur des enquêtes de terrain approfondies dans six secteurs : l'industrie agroalimentaire, les hôpitaux, les hôtels, la grande distribution, les centres d'appel et l'interim. Il en ressort que si en France la part des travailleurs à bas salaires (sur la base du salaire horaire) est relativement faible, les conditions de travail des travailleurs au bas de la hiérarchie des qualifications et rémunérations sont particulièrement dures. Cette spécificité française découle notamment des particularités de notre modèle de régulation du marché du travail : si les règles juridiques sont nombreuses (du SMIC à l'encadrement des contrats de travail temporaires), les contrepouvoirs effectifs sur lieux de travail sont faibles dans de nombreux secteurs, du fait de la faiblesse et de la division des syndicats, et d'un chômage élevé qui contribue à saper le pouvoir de négociation des travailleurs les plus vulnérables.

To our knowledge, this item is not available for download. To find whether it is available, there are three options:
1. Check below under "Related research" whether another version of this item is available online.
2. Check on the provider's web page whether it is in fact available.
3. Perform a search for a similarly titled item that would be available.

Paper provided by HAL in its series Université Paris1 Panthéon-Sorbonne (Post-Print and Working Papers) with number halshs-00431119.

as
in new window

Length:
Date of creation: 2009
Publication status: Published in Caroli E. et Gautié J. Editions Rue d'Ulm, 510 p., 2009, CEPREMAP
Handle: RePEc:hal:cesptp:halshs-00431119
Note: View the original document on HAL open archive server: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00431119
Contact details of provider: Web page: https://hal.archives-ouvertes.fr/

No references listed on IDEAS
You can help add them by filling out this form.

This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:cesptp:halshs-00431119. See general information about how to correct material in RePEc.

For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD)

If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

If references are entirely missing, you can add them using this form.

If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

This information is provided to you by IDEAS at the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis using RePEc data.