IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/hal/journl/cel-01506971.html
   My bibliography  Save this paper

Mondialisation Un modèle « anglo-américain » de l'organisation ?

Author

Listed:
  • Yvon Pesqueux

    () (LIRSA - Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l'action - CNAM - Conservatoire National des Arts et Métiers [CNAM])

Abstract

Si, avec la mondialisation, on se pose la question de savoir s'il s'agit d'une métaphore, alors, comme toute métaphore, il s'agit de savoir à quoi la notion se substitue. Ne serait-ce pas la remise en question de la souveraineté de l'Etat-nation, où territoire géographique et territoire institutionnel de la souveraineté sont confondus. Rappelons que la souveraineté s'exprime par l'expression d'une autorité au travers d'instruments formels de gouvernement et venant produire une régulation a priori et indiscutable. A ce moment-là, la mondialisation pourrait être considérée comme une version floue de la privatisation. De la souveraineté Cette crise de la souveraineté de l'Etat-nation est en effet une des caractéristiques du « moment libéral » 1 dont la déterritorialisation suscite, en réponse, quatre acceptions de la souveraineté, outre celle qui subsiste pour l'Etat-nation, deux économiques, une politique et une à la fois politique et territoriale au sens géographique du terme :-la CorporateGovernance constitue la forme codifiée de la souveraineté dans le cadre d'un territoire économique, celui de la grande entreprise, matérialisation d'une inter-régulation venant en quelque sorte confondre droit de propriété et souveraineté,-la « gouvernance des marchés » constitue une forme non codifiée de la souveraineté et donc plus émergente dans le cadre d'un autre territoire économique, celui des marchés financiers, matérialisation d'une autorégulation a posteriori,-la gouvernance comprise au sens large constitue la forme de la souveraineté dans le cadre d'un territoire politique « nouveau », celui de la supranationalité, c'est-à-dire celui d'institutions politiques telles que l'Union Européenne, la Banque Mondiale, l'OCDE qui bénéficient d'une délégation de souveraineté non contrôlée démocratiquement par les Etats (matérialisation d'une inter-régulation d'ordre politique),-mais aussi celle de l'infra-nationalité avec des « régions » qui ne correspondent d'ailleurs pas forcément à des régions administratives (le territoire « Seine – Nord », par exemple) lieu d'une autorégulation. La souveraineté inhérente aux « infra-territoires » peut être reliée à la notion de « localisme » pour ce qui est de son inscription géographique et à celle de clusterou d'écosystème d'affaires pour ce qui relève de sa dimension socio-économique, d'où l'importance accordée à la connectivité et au réseau ; la double dimension de l'ethnicité et de l'authenticité d'une part, de l'expertise et de la connectivité d'autre part, sont sans doute ce qui marque le plus la construction sociale et politique de l'« infra-territoire ». A une souveraineté partielle et partiale des grandes entreprises correspond une souveraineté des marchés qui s'ajoutent à une souveraineté des territoires politiques supra ou infra nationaux, puisqu'ils bénéficient également d'une délégation de souveraineté tout aussi peu contrôlée démocratiquement. Ces quatre « nouveaux » niveaux de souveraineté se situent en tension les uns par rapport aux autres, mais aussi en tension avec la souveraineté résiduelle de l'Etat-nation.

Suggested Citation

  • Yvon Pesqueux, 2017. "Mondialisation Un modèle « anglo-américain » de l'organisation ?," Post-Print cel-01506971, HAL.
  • Handle: RePEc:hal:journl:cel-01506971
    Note: View the original document on HAL open archive server: https://halshs.archives-ouvertes.fr/cel-01506971
    as

    Download full text from publisher

    File URL: https://halshs.archives-ouvertes.fr/cel-01506971/document
    Download Restriction: no

    More about this item

    Keywords

    mondialisation; organisation; modèle organisationnel;
    All these keywords.

    NEP fields

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:journl:cel-01506971. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD). General contact details of provider: https://hal.archives-ouvertes.fr/ .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.