IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/bfr/analys/44.html
   My bibliography  Save this paper

Stress test EIOPA 2014 : échantillon européen, situation domestique et benchmarkings

Author

Listed:
  • Borel-Mathurin F.
  • Gandolphe S.

Abstract

Depuis le début de la crise financière, les stress tests ont progressivement pris une place prépondérante dans la gamme des outils à disposition des superviseurs. Dans le secteur des assurances, l’EIOPA (European Insurance and Occupational Pensions Authority) a organisé en 2014 un exercice dont la composante principale couvrait 167 organismes représentant environ 55 % des primes brutes du marché européen. Il s’agit du deuxième exercice de ce genre, le premier ayant eu lieu en 2011. L’exercice 2014 regroupe en fait deux exercices distincts visant à évaluer la résilience du secteur de l’assurance : - un exercice principal, dit « core-module », qui visait à appliquer des chocs instantanés (de marché ou assurantiels), sur le même principe que celui qui avait été retenu en 2011 ; - un module complémentaire appelé « satellite-module » qui avait pour objectif de tester la solidité des participants à l’exposition d’un environnement de taux bas prolongé. Cet exercice a par ailleurs permis de tester la préparation des organismes au futur régime prudentiel puisqu’il a été réalisé selon la formule standard de Solvabilité II, sans toutefois refléter intégralement l’état de la réglementation qui sera en vigueur au 1er janvier 2016. Les principaux résultats et enseignements de l’exercice ont été publiés de manière agrégée par EIOPA en novembre 2014. Pour la France, 11 groupes ont participé à cet exercice. Les résultats publiés démontrent la résilience du marché français pour tous les scénarios considérés. Le capital de solvabilité requis (SCR) en situation de base (fin décembre 2013) est satisfait par l’ensemble des groupes français (alors que 14 % des groupes européens, représentant 3 % des actifs ne le satisfont pas) soulignant la qualité de la préparation à Solvabilité II du marché français. Le scénario adverse de chute des marchés actions entraîne une baisse des fonds propres à hauteur de 41 %, en ligne avec la moyenne européenne. Avec un impact à la baisse sur les fonds propres de 20 %, le scénario d’élargissement des écarts de taux des obligations des émetteurs non financiers est légèrement plus élevé que pour le reste du marché européen (impact de 15 %). S’agissant des chocs assurantiels, aucun ne permet d’entamer sérieusement les fonds propres des participants, même sans l’emploi des mécanismes traditionnels d’absorption tels que la réassurance ou les capacités d’absorption, reconnues et quantifiées avec le régime Solvabilité II. Dans le cas du module complémentaire, aucun des scénarios n’entame les fonds propres du secteur français, ni ne met en évidence de problème de rentabilité. Il est à noter cependant que le taux à 7 ans de ce scénario était proche du niveau du TME atteint en février 2015 (0,66 %). D’un point de vue méthodologique, les compagnies d’assurance devaient projeter de manière fiable les chroniques de cash-flows futurs en cohérence avec leur plan d’affaire sur des horizons très longs (60 ans). Or, la complexité de telles projections est susceptible d’avoir impacté la qualité des résultats, ce qui limite la portée des interprétations à tirer de cet exercice.

Suggested Citation

  • Borel-Mathurin F. & Gandolphe S., 2015. "Stress test EIOPA 2014 : échantillon européen, situation domestique et benchmarkings," Analyse et synthèse 44, Banque de France.
  • Handle: RePEc:bfr:analys:44
    as

    Download full text from publisher

    File URL: http://acpr.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/acp/publications/analyses-syntheses/20150413-AS44-ST-EIOPA-2014.pdf
    Download Restriction: no

    More about this item

    Keywords

    .;

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:bfr:analys:44. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Michael brassart). General contact details of provider: http://edirc.repec.org/data/bdfgvfr.html .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.