IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/upn/wpaper/2018-05.html
   My bibliography  Save this paper

La dynamique des SHS françaises dans le Web of Science

Author

Listed:
  • Abdelghani Maddi

    () (Centre d'Economie de l'Université de Paris Nord (CEPN))

  • Aouatif De La Laurencie

    () (OST, HCERES)

Abstract

Notre étude analyse la dynamique des sciences humaines et sociales (SHS) françaises dans le Web of Science (WOS), comparée à celle de quatre pays européens non anglophones, à savoir, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et les Pays-Bas. Le point de départ de notre étude est le fait que les SHS françaises semblent doublement pénalisées dans les bases de données internationales à l’instar du WOS ou de Scopus. Premièrement, ces bases de données recensent majoritairement des articles publiés dans des revues à comité de lecture (une condition pour qu’une revue soit intégrée dans ces bases de données). Or, les pratiques de publications en SHS induisent que les articles ne soient pas majoritaires (avec une certaine disparité parmi les disciplines). Secondement, les bases de données internationales contiennent un biais de surreprésentation de l’anglais au détriment des autres langues. Pour cette étude, nous avons utilisé les données issues de la base de données WOS entre 2000 et 2015. Nos premiers résultats indiquent que la dynamique de publication en SHS est très contrastée selon les pays. Certains pays présentent une dynamique très forte à l’instar de l’Espagne qui croit de façon exponentielle. La France est le pays dont le nombre d’articles en SHS progresse le moins. Pour tenter de fournir une explication à cette observation, nous avons émis deux hypothèses. La première concerne l’indicateur de spécialisation. Ce dernier permet de mesurer la part d’une discipline dans l’ensemble des publications d’un pays ; plus la part est importante, plus le pays est dit spécialisé dans la discipline en question. Notre hypothèse consiste à dire qu’étant spécialisée dans des disciplines SHS qui publient peu d’articles, la France a peu de publications recensées et est peu visible dans les bases internationales. Symétriquement, les disciplines de non spécialisation de la France publient beaucoup d’articles, et comme la France n’est pas spécialisée, elle ne sera pas bien représentée également. La seconde hypothèse est liée à la langue de publication. Selon cette hypothèse, les chercheurs français ont tendance à publier plus en leur langue nationale et peu en anglais, contrairement aux chercheurs dans les autres pays. L’analyse des types de document des disciplines de spécialisation et de non spécialisation de la France indique que la part des articles de la France est beaucoup plus élevée que celle du monde pour toutes les disciplines. Autrement dit, la France publie plus d’articles que la moyenne mondiale dans toutes les disciplines SHS qu’elle y soit spécialisée ou non. Ce résultat nous mène à poser la question suivante : Est-ce que seuls les articles français passent la barrière à l’entrée du WOS ? L’étude de la langue de publication montre que la part de l’anglais diffère selon les pays. La France présente la part de publications en anglais la plus faible. Les Pays-Bas ont la part la plus importante avec une part qui s’approche de 100%, suivis de l’Italie ayant une part qui avoisine 90%. Pour ce qui est de la dynamique, plusieurs comportements sont observés. Les Pays-Bas et l’Italie présentent une part assez stable entre 2000 et 2015. L’Allemagne et la France augmentent la part de leurs publications en anglais avec une évolution plus prononcée pour l’Allemagne. L’Espagne a un comportement assez particulier. En plus de l’augmentation des publications en anglais, L’Espagne a très fortement accru ses publications en sa langue nationale dans le WOS contrairement à la France. Les résultats sur les langues vérifient notre seconde hypothèse. La France étant le dernier pays en termes de part de publications en anglais peine à affirmer sa présence dans le WOS.

Suggested Citation

  • Abdelghani Maddi & Aouatif De La Laurencie, 2018. "La dynamique des SHS françaises dans le Web of Science," CEPN Working Papers 2018-05, Centre d'Economie de l'Université de Paris Nord.
  • Handle: RePEc:upn:wpaper:2018-05
    as

    Download full text from publisher

    File URL: https://cepn.univ-paris13.fr/wp-content/uploads/2018/11/DT-CEPN-2018-05.pdf
    Download Restriction: no

    File URL: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01922266/document
    Download Restriction: no

    References listed on IDEAS

    as
    1. Anne-Wil Harzing & Satu Alakangas, 2017. "Microsoft Academic: is the phoenix getting wings?," Scientometrics, Springer;Akadémiai Kiadó, vol. 110(1), pages 371-383, January.
    2. Philippe Mongeon & Adèle Paul-Hus, 2016. "The journal coverage of Web of Science and Scopus: a comparative analysis," Scientometrics, Springer;Akadémiai Kiadó, vol. 106(1), pages 213-228, January.
    3. repec:spr:scient:v:112:y:2017:i:3:d:10.1007_s11192-017-2454-3 is not listed on IDEAS
    4. repec:spr:scient:v:97:y:2013:i:2:d:10.1007_s11192-013-0993-9 is not listed on IDEAS
    5. repec:spr:scient:v:113:y:2017:i:3:d:10.1007_s11192-017-2535-3 is not listed on IDEAS
    6. Ehsan Mohammadi & Mike Thelwall, 2014. "Mendeley readership altmetrics for the social sciences and humanities: Research evaluation and knowledge flows," Journal of the Association for Information Science & Technology, Association for Information Science & Technology, vol. 65(8), pages 1627-1638, August.
    7. Ehsan Mohammadi & Mike Thelwall & Stefanie Haustein & Vincent Larivière, 2015. "Who reads research articles? An altmetrics analysis of Mendeley user categories," Journal of the Association for Information Science & Technology, Association for Information Science & Technology, vol. 66(9), pages 1832-1846, September.
    8. repec:spr:scient:v:102:y:2015:i:1:d:10.1007_s11192-014-1420-6 is not listed on IDEAS
    9. Waltman, Ludo, 2016. "A review of the literature on citation impact indicators," Journal of Informetrics, Elsevier, vol. 10(2), pages 365-391.
    Full references (including those not matched with items on IDEAS)

    More about this item

    Keywords

    publications scientifiques; Web Of Science; SHS; bibliométrie; spécialisation scientifique;

    JEL classification:

    • D83 - Microeconomics - - Information, Knowledge, and Uncertainty - - - Search; Learning; Information and Knowledge; Communication; Belief; Unawareness

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:upn:wpaper:2018-05. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Pascal Seppecher). General contact details of provider: http://edirc.repec.org/data/cep13fr.html .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    If CitEc recognized a reference but did not link an item in RePEc to it, you can help with this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.