IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/spo/wpmain/infohdl2441-2381.html
   My bibliography  Save this paper

Immobilier : jeu dangereux

Author

Listed:
  • Catherine Mathieu

    (Observatoire français des conjonctures économiques)

  • Christine Rifflart

    (Observatoire français des conjonctures économiques)

  • Hervé Péléraux

    (Observatoire français des conjonctures économiques)

  • Xavier Timbeau

    (Observatoire français des conjonctures économiques)

  • Paola Veroni

    (Observatoire français des conjonctures économiques)

  • Sabine Le Bayon

    (Observatoire français des conjonctures économiques)

Abstract

Le retournement sur le marché de l’immobilier est désormais engagé de part et d’autre de l’Atlantique. Plus précoce au Royaume-Uni et aux États-Unis qu’en zone euro du fait de resserrements monétaires commencés plus tôt, il ne préfigure heureusement en rien ce qui peut se passer près de chez nous. Les marchés sont et restent déconnectés les uns des autres. Si l’ajustement est particulièrement violent aux États-Unis, c’est que les déséquilibres y ont été plus profonds. L’abondance d’offre de crédits par les banques, permise par la titrisation des créances hypothécaires, a conduit les ménages à agir à leur insu comme des spéculateurs, misant sur la hausse des prix de leur bien pour asseoir leur solvabilité. Or, la réinitialisation (resets) des taux sur les crédits passés combinée à la baisse des prix immobiliers dans de nombreux États américains rend désormais cette dynamique impossible. L’heure des comptes a sonné, jetant de nombreux ménages à la porte de chez eux. En Europe, la demande de logements s’est refroidie et l’emballement sur les prix s’est tassé, mais le risque de crise sur le marché de l’immobilier demeure et varie selon les caractéristiques des pays (pratique de prêts à taux variables ou à taux fixes, inflation plus ou moins forte, …). La situation financière des ménages y est globalement plus solide qu’aux États-Unis, notamment parce que les banques sont davantage encadrées dans leurs critères d’attribution de prêts. Le Royaume-Uni, qui présentait les signes d’un marché en surchauffe, semble avoir apuré ses déséquilibres en douceur, bien que des risques demeurent d’un nouveau retournement. En Espagne, l’ajustement est bien entamé, mais la présence d’investisseurs professionnels n’exclut pas une chute plus marquée. En France, l’offre demeure encore très excédentaire au regard de la demande, ce qui devrait peser encore quelques temps sur les prix. Partout l’ajustement est en cours et devrait se poursuivre en 2008, avec une violence plus ou moins soutenue aux États-Unis et atténuée en Europe. À ce stade du cycle, une partie de la réponse se trouve dans les mains de la politique monétaire.

Suggested Citation

  • Catherine Mathieu & Christine Rifflart & Hervé Péléraux & Xavier Timbeau & Paola Veroni & Sabine Le Bayon, 2007. "Immobilier : jeu dangereux," Sciences Po publications info:hdl:2441/2381, Sciences Po.
  • Handle: RePEc:spo:wpmain:info:hdl:2441/2381
    as

    Download full text from publisher

    File URL: http://spire.sciencespo.fr/hdl:/2441/2381/resources/2007-10-mathieu-immobilier-jeu-dangereux.pdf
    Download Restriction: no

    More about this item

    Keywords

    Immobilier;

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:spo:wpmain:info:hdl:2441/2381. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Spire @ Sciences Po Library). General contact details of provider: http://edirc.repec.org/data/ecspofr.html .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.