IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/hal/wpaper/halshs-00848530.html
   My bibliography  Save this paper

Les différents parcours offerts par l'Education Nationale procurent-t-ils les mêmes chances d'accéder à l'emploi?

Author

Listed:
  • Florent Fremigacci

    (TEPP - Travail, Emploi et Politiques Publiques - UPEM - Université Paris-Est Marne-la-Vallée - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique, EconomiX - UPN - Université Paris Nanterre - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique)

  • Yannick L'Horty

    () (TEPP - Travail, Emploi et Politiques Publiques - UPEM - Université Paris-Est Marne-la-Vallée - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique, ERUDITE - Equipe de Recherche sur l’Utilisation des Données Individuelles en lien avec la Théorie Economique - UPEM - Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEC UP12 - Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne - Paris 12)

  • Loïc Du Parquet

    (TEPP - Travail, Emploi et Politiques Publiques - UPEM - Université Paris-Est Marne-la-Vallée - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique, GAINS - Groupe d'Analyse des Itinéraires et des Niveaux Salariaux - UM - Le Mans Université)

  • Pascale Petit

    (TEPP - Travail, Emploi et Politiques Publiques - UPEM - Université Paris-Est Marne-la-Vallée - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique, EPEE - Centre d'Etudes des Politiques Economiques - UEVE - Université d'Évry-Val-d'Essonne)

Abstract

Cette étude évalue les effets de différents parcours de la voie professionnelle offerts par l'Education Nationale sur les chances d'accéder à l'emploi, toutes choses étant égales par ailleurs. Les évaluations sont réalisées sur des données expérimentales construites à l'aide d'une campagne de testing réalisée entre avril et juillet 2011 dans la région Ile de France. 9 profils de candidatures fictifs ont été construits de toutes pièces et envoyées en réponse aux mêmes offres d'emploi. Deux professions en tension ont été examinées : les plombiers dans le bâtiment et les serveurs dans la restauration. Au total 584 offres d'emploi localisées en Ile-de-France ont été testées, ce qui correspond à l'envoi de 5256 candidatures fictives. L'objectif de ce testing vise à évaluer et comparer les chances d'accès aux entretiens d'embauche des 9 jeunes candidats fictifs. La comparaison des taux de succès des candidats, considérés deux à deux, permet de mettre en évidence trois types d'effets sur les chances d'accéder à l'emploi : les effets associés au niveau de diplôme, les effets liés à l'expérience acquise et les effets associés à la formation initiale relativement à la formation continue. Un premier ensemble de résultats concerne l'effet du diplôme sur les chances d'accéder à l'emploi. L'obtention du Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP), relativement au seul fait d'avoir suivi la formation préparant à ce diplôme n'a pas d'effet sur les chances d'accéder à l'emploi, 5 ans après l'insertion sur le marché du travail. Par ailleurs, le rendement d'un baccalauréat professionnel n'est pas supérieur à celui d'un CAP. Au contraire, dans les deux professions testées, les employeurs valorisent davantage un candidat titulaire d'un CAP, toutes choses égales par ailleurs, alors que ce diplôme est de niveau inférieur au baccalauréat. De surcroît, un candidat diplômé d'un CAP n'a pas plus de chances d'accéder à l'emploi s'il a poursuivi sa formation initiale par un baccalauréat professionnel. En revanche, un candidat titulaire d'un baccalauréat professionnel a plus de chances d'obtenir un entretien d'embauche s'il a préalablement obtenu un CAP. L'ensemble de ces résultats suggèrent que les recruteurs valorisent davantage le diplôme du CAP que celui du baccalauréat professionnel, alors même que l'Education Nationale encourage les jeunes à privilégier ce dernier. Un deuxième ensemble de résultats concerne l'effet de l'expérience sur les chances d'accéder à l'emploi. Nous trouvons que le rendement d'un même diplôme est différent selon qu'il a été préparé par la voie scolaire ou en apprentissage. Les préférences des recruteurs sont toutefois sensibles à la profession examinée. Si, pour les plombiers, les employeurs valorisent davantage la voie scolaire, cette préférence est moins marquée pour les serveurs. Par ailleurs, 4 ans après l'obtention d'un CAP, le rendement d'une année d'expérience supplémentaire post entrée sur le marché du travail n'apparaît pas significatif. De plus, 4 années après la sortie du système éducatif, les chances d'accès à l'emploi d'un candidat sont sensiblement les mêmes, qu'il ait à l'issue de son CAP choisi d'entrer sur le marché du travail ou d'investir dans un diplôme supplémentaire d'un niveau supérieur. Enfin, nous montrons que les préférences des recruteurs pour la formation initiale relativement à la formation continue dépendent de la profession considérée. Si, pour les emplois de plombier, les employeurs valorisent partiellement l'expérience acquise avant la formation, qui traduit également une plus grande maturité du candidat, pour les emplois de serveurs en revanche, les employeurs privilégient les candidats qui ont obtenu leur diplôme dans le cadre de la formation initiale.

Suggested Citation

  • Florent Fremigacci & Yannick L'Horty & Loïc Du Parquet & Pascale Petit, 2012. "Les différents parcours offerts par l'Education Nationale procurent-t-ils les mêmes chances d'accéder à l'emploi?," Working Papers halshs-00848530, HAL.
  • Handle: RePEc:hal:wpaper:halshs-00848530 Note: View the original document on HAL open archive server: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00848530
    as

    Download full text from publisher

    File URL: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00848530/document
    Download Restriction: no

    References listed on IDEAS

    as
    1. Emmanuel Duguet & Pascale Petit, 2005. "Hiring discrimination in the French financial sector: an econometric analysis on field experiment data," Annals of Economics and Statistics, GENES, issue 78, pages 79-102.
    2. repec:adr:anecst:y:2005:i:78:p:04 is not listed on IDEAS
    Full references (including those not matched with items on IDEAS)

    More about this item

    Keywords

    Accès à l'emploi; diplôme; testing;

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:wpaper:halshs-00848530. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD). General contact details of provider: https://hal.archives-ouvertes.fr/ .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.