IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/hal/journl/ird-00385680.html
   My bibliography  Save this paper

Gratuité ! Appliquer la recommandation

Author

Listed:
  • Bernard Taverne

    () (VIH/SIDA et maladies associées - UM1 - Université Montpellier 1, CReCSS - Centre de Recherche Cultures, Santé, Sociétés (JE 2424) - Université Paul Cézanne - Aix-Marseille 3 - JE2424)

Abstract

En 2006, l'OMS a déclaré que la gratuité des médicaments et des soins constituait l'un des piliers de la stratégie de santé publique devant permettre l'accès universel au traitement dans les pays à ressources limitées. L'OMS recommande d'adopter une politique de gratuité d'accès, sur le lieu de prestation du service, au traitement antirétroviral et aux soins associés à la prise en charge. Cette recommandation s'appuie sur des données scientifiques solides. La gratuité de la prise en charge médicale est un impératif de santé publique. Malgré son caractère historique (10 ans après l'annonce de l'efficacité des trithérapies –1996– alors que l'on disait à l'époque que les traitements ne seraient pas utilisables en Afrique parce que trop chers), cette recommandation est néanmoins passée inaperçue. Elle est méconnue des associations de PVVIH et des professionnels de santé dans les pays du Sud, mais aussi bien souvent des associations des pays du Nord. Le militantisme en faveur de l'accès aux traitements pour les PVVIH des pays pauvres n'a pas investi –sauf rare exception– le domaine des modalités d'accès aux soins. En 2008, dans plusieurs pays d'Afrique les médicaments antirétroviraux sont distribués gratuitement, mais très rares sont les pays à s'être engagés dans la voie d'une prise en charge médicale totalement gratuite. La gratuité est une décision qui doit être organisée, c'est un engagement de santé publique, et au-delà un engagement politique (national & international). La gratuité peut être revendiquée par les associations de PVVIH dans les pays du Sud, ces dernières peuvent contribuer de manière active à sa mise en place. Les associations du Nord – telles Sidaction – doivent soutenir, accompagner, se faire l'écho de cette revendication.

Suggested Citation

  • Bernard Taverne, 2008. "Gratuité ! Appliquer la recommandation," Post-Print ird-00385680, HAL.
  • Handle: RePEc:hal:journl:ird-00385680
    Note: View the original document on HAL open archive server: http://hal.ird.fr/ird-00385680
    as

    Download full text from publisher

    File URL: http://hal.ird.fr/ird-00385680/document
    Download Restriction: no

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:journl:ird-00385680. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD). General contact details of provider: https://hal.archives-ouvertes.fr/ .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.