IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/hal/journl/halshs-00660556.html
   My bibliography  Save this paper

D'une crise à l'autre : quels enseignements de la crise de 2008 pour les partenariats public-privé ?

Author

Listed:
  • Nicolas Dupas

    (Caisse des Dépôts et Consignations - Caisses des Dépôts et Consignations - Caisse des dépôts et consignations)

  • Adrien Gaubert
  • Frédéric Marty

    () (GREDEG - Groupe de Recherche en Droit, Economie et Gestion - UNS - Université Nice Sophia Antipolis - UCA - Université Côte d'Azur - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique)

  • Arnaud Voisin

    (Caisse des Dépôts et Consignations - Caisses des Dépôts et Consignations - Caisse des dépôts et consignations)

Abstract

Les partenariats public-privé (PPP) ont introduit au sein de la sphère publique un modèle de financement de projet (project finance). Celui-ci repose sur la création d'une société dédiée dont le financement est, pour une part très significative (souvent supérieure à 90 %), constitué par de la dette apportée par des institutions bancaires ou parfois par l'émission d'obligations. Le développement des PPP au cours de la décennie écoulée est étroitement lié à un contexte de liquidité abondante et peu coûteuse sur les marchés financiers, contexte auquel la crise des subprimes de 2008 a mis un terme brutal. Le risque était alors d'assister à un très net resserrement du crédit (credit crunch) rendant plus difficile sinon impossible le financement des opérations à fort effet de levier. De fait, durant le dernier trimestre 2008, de nombreux projets de PPP ont vu leur clôture financière décalée du fait de l'indisponibilité de financements privés et les primes de risque vis-à-vis de la dette souveraine (les spreads) ont augmenté significativement. Toutefois, cette conjoncture défavorable n'a pas entrainé la disparition des PPP. Ils ont même été l'un des leviers privilégiés des politiques publiques de relance par les investissements, du fait des contraintes budgétaires dues à l'augmentation des déficits durant la récession et à l'élévation subséquente de la dette publique. Ce nouveau rôle dévolu aux PPP induit cependant potentiellement une transformation de leur logique intrinsèque. Ces derniers participent-ils toujours d'une logique d'efficacité microéconomique en termes de gestion de projet visant à maximiser la valeur pour le contribuable (la value for money) ou s'inscrivent-ils désormais plus dans une logique macroéconomique visant à rechercher un levier aux financements privés en vue du soutien de l'activité et de la fourniture d'infrastructures publiques ? Une transformation de leur équilibre économique peut en effet être observée. La levée des fonds nécessaires aux bouclages financiers et le maintien de niveaux de levier élevés ont eu comme contreparties une modification de la répartition contractuelle des responsabilités et, dans une certaine mesure, une évolution de la définition des projets eux-mêmes. La crise a donc accru les risques pour les contractants publics. En premier lieu, la concurrence pour le financement a été considérablement réduite. La nécessité d'associer de nombreuses banques dans les clubs deals ne permet plus de peser sur les primes de risques et les exigences de garanties. En second lieu, une part croissante des risques a été réinternalisée par le contractant public, notamment par le biais des mécanismes de garantie financière de la dette de la société projet. Le PPP a-t-il préservé ses qualités intrinsèques en termes incitatifs ou, de façon peut être paradoxale, la crise n'a telle pas conduit à une allocation des risques plus raisonnable entre contractants publics et privés et à un renforcement des mécanismes prudentiels associés? Nous analysons tout d'abord les montages financiers associés aux PPP en mettant en exergue les effets de la crise financière de 2008. Nous montrons ensuite comment le choix de faire de ces contrats un instrument de relance par l'investissement a conduit à modifier la répartition habituelle des risques au travers, notamment, des mécanismes de garantie publique. Enfin, nous envisageons dans quelle mesure ces évolutions se traduisent par des risques additionnels pour les contractants publics en mettant en balance les effets désincitatifs de ces évolutions avec les gains potentiel issus d'une meilleure appréhension des risques dans les contrats et d'un contrôle plus strict des engagements comptables qui leur sont liés.

Suggested Citation

  • Nicolas Dupas & Adrien Gaubert & Frédéric Marty & Arnaud Voisin, 2012. "D'une crise à l'autre : quels enseignements de la crise de 2008 pour les partenariats public-privé ?," Post-Print halshs-00660556, HAL.
  • Handle: RePEc:hal:journl:halshs-00660556
    Note: View the original document on HAL open archive server: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00660556
    as

    Download full text from publisher

    To our knowledge, this item is not available for download. To find whether it is available, there are three options:
    1. Check below whether another version of this item is available online.
    2. Check on the provider's web page whether it is in fact available.
    3. Perform a search for a similarly titled item that would be available.

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:journl:halshs-00660556. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD). General contact details of provider: https://hal.archives-ouvertes.fr/ .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.