IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/hal/journl/hal-00595752.html
   My bibliography  Save this paper

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT : PORTEE ET LIMITES - L'apport des théories des réseaux -

Author

Listed:
  • Thomas Zéroual

    () (CLERSE - Centre Lillois d’Études et de Recherches Sociologiques et Économiques - UMR 8019 - Université de Lille, Sciences et Technologies - ULCO - Université du Littoral Côte d'Opale - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique, INRETS/SPLOTT - Systèmes productifs, logistique, organisation des transports et travail - INRETS - Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité - UPEC UP12 - Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne - Paris 12)

  • Corinne Blanquart

    () (INRETS/SPLOTT - Systèmes productifs, logistique, organisation des transports et travail - INRETS - Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité - UPEC UP12 - Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne - Paris 12)

  • Valentina Carbone

    () (INRETS/SPLOT - Systèmes productifs, logistique, organisation des transports - INRETS - Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité)

Abstract

L'adoption de la démarche Supply Chain Management (SCM), centrée sur la logistique, apparaît comme un outil de performance pour la firme, puisque son ambition affichée est de répondre au triple objectif d'amélioration des niveaux de service, de réduction des coûts et de création de valeur, en gérant les relations, tant en amont qu'en aval, avec les fournisseurs et les clients. Pour les entreprises, la valeur correspond au bénéfice estimé en fonction du risque, et son évaluation repose sur la compréhension et l'interprétation des perceptions et des attentes des clients. Créer de la valeur nécessite l'identification des activités et des processus qui la structurent afin d'y consacrer les ressources, voire d'accroître la capacité des ressources sur ces activités ou processus. L'intérêt des travaux sur le SCM, et notamment des approches inter-organisationnelles, est de situer l'entreprise dans un environnement complexifié du fait de la multiplication et de la diversification des formes de relations entre les firmes. Dès lors, la création de valeur dépend également de l'optimisation des interactions avec les autres acteurs impliqués dans le processus de production, et non plus des seules décisions stratégiques d'une firme isolée. Aussi, le besoin d'informations ne concerne plus uniquement les clients et leurs attentes, mais de plus en plus l'ensemble des parties prenantes impliquées dans la chaîne et leurs stratégies, de façon à maîtriser au mieux l'incertitude et le risque lié. Si le concept de réseau émane pour sa part de préoccupations différentes en économie, il permet néanmoins d'éclairer également la diversité des relations entre des firmes participant au même processus productif. C'est notamment la mise en évidence d'ambitions stratégiques non exclusivement optimisatrices du réseau qui nous semblent intéressantes pour compléter les approches SCM. Au-delà des réflexions sur l'allocation des ressources, la reconnaissance des objectifs de création de ressources recherchés au travers du réseau ouvre de nouvelles perspectives pour le SCM. Elle implique toutefois de renouveler l'analyse de la valeur qui sous-tend les approches SCM. En effet, la dimension relative de la valeur qui sous-tend ces analyses, valeur définie notamment par rapport aux attentes des clients, renvoie à des débats anciens en économie, qui conditionnent les représentations et les analyses de la production, de ses modalités et de ses objectifs, ainsi que la conception du rôle central ou non joué par le marché.

Suggested Citation

  • Thomas Zéroual & Corinne Blanquart & Valentina Carbone, 2011. "SUPPLY CHAIN MANAGEMENT : PORTEE ET LIMITES - L'apport des théories des réseaux -," Post-Print hal-00595752, HAL.
  • Handle: RePEc:hal:journl:hal-00595752
    Note: View the original document on HAL open archive server: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00595752
    as

    Download full text from publisher

    File URL: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00595752/document
    Download Restriction: no

    More about this item

    Keywords

    supply chain; Supply Chain Management (SCM); réseau; valeur; ressources;

    NEP fields

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:journl:hal-00595752. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD). General contact details of provider: https://hal.archives-ouvertes.fr/ .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.