IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/hal/journl/hal-00241697.html
   My bibliography  Save this paper

John Kenneth Galbraith : la maîtrise sociale de l'économie

Author

Listed:
  • Ludovic Frobert

    (TRIANGLE - Triangle : action, discours, pensée politique et économique - UL2 - Université Lumière - Lyon 2 - IEP Lyon - Sciences Po Lyon - Institut d'études politiques de Lyon - Université de Lyon - Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique)

Abstract

John Kenneth Galbraith fut l'un des principaux acteurs de la scène économique et politique américaine dans les trente années qui suivirent 1945. Ce professeur à Harvard University ne fut pas seulement l'un des grands de l'académie ; toute sa trajectoire est marquée par l'entrelacement entre sa carrière d'enseignant et de chercheur et son engagement dans la vie politique, sociale, culturelle américaine. Au fil des années il fut ainsi successivement, entre autre, le responsable du très stratégique département des prix de l'Office des prix et du rationnement (1941-1943), l'un des chroniqueurs vedette de journaux tels que Fortune ou le New York Times, l'un des conseillers économiques préférés du président Kennedy, l'ambassadeur américain en Inde (1961-1963), le président de l'influente association « Americans for Democratic Action »(1967-1969), etc... . La réflexion apparemment si peu conventionnelle de Galbraith gravite en fait autour d'une notion assez clairement identifiable : celle du contrôle social. De fait, cette réflexion apparaît fille de la culture pragmatiste et pluraliste telle qu'elle s'est d'abord exprimée aux Etats-Unis dans l'œuvre cardinale et fondatrice de John Dewey qui tenta de réfléchir et de donner toutes ses chances à la notion de démocratie américaine. L'œuvre économique de Galbraith, comme celles avant lui des principaux tenants de l'Institutionnalisme – Thorstein Veblen, Johns Rogers Commons ou Wesley Clair Mitchell – tend à détailler les conditions d'un développement raisonnable ; i.e, les conditions pour que la collectivité américaine dispose des outils susceptibles de lui donner la maîtrise de son fonctionnement et de ses relations avec son environnement, tant naturel que social. L'analyse concerne ici en priorité la trilogie qui constitue le cœur de l'œuvre de Galbraith : inaugurée en 1958 par The Affluent Society, elle se poursuivie par The New Industrial State, publié en 1967, pour finalement s'achever cinq ans plus tard par Economics and the Public Purpose. Les caractéristiques cardinales de la pensée de Galbraith, qu'elles concernent l'exigence d'un pouvoir compensateur, la mise en exergue des risques potentiels de la « technostructure », l'accent porté sur le caractère crucial de l'éducation pour tout environnement démocratique, etc... doivent ainsi être analysées dans le cadre de ces trois contributions. Les propositions de Galbraith recoupent finalement certaines préoccupations actuelles de la recherche économique, tout spécialement en matière de justice sociale. Plus précisément, son effort peut s'interpréter comme une contribution à la réflexion de ce que Amartya Sen baptisait récemment la question de la possibilité du « choix social raisonnable ».

Suggested Citation

  • Ludovic Frobert, 2003. "John Kenneth Galbraith : la maîtrise sociale de l'économie," Post-Print hal-00241697, HAL.
  • Handle: RePEc:hal:journl:hal-00241697
    Note: View the original document on HAL open archive server: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00241697
    as

    Download full text from publisher

    File URL: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00241697/document
    Download Restriction: no

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:journl:hal-00241697. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD). General contact details of provider: https://hal.archives-ouvertes.fr/ .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.