IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/a/nec/hecoso/v2010y2010i04p19-36_00.html
   My bibliography  Save this article

Les négociations sur la production sous licence des avions Fouga Magister et Noratlas : un exemple concret des débuts de la coopération franco-allemande en matière d’armement dans les années 1950

Author

Listed:
  • Seiller, Florian

Abstract

La contribution porte sur les négociations entre la France et l’Allemagne de l’Ouest sur la production sous licence de l’avion de transport de taille moyenne Noratlas et de l’avion d’entraînement léger Fouga Magister (1954/55-1959). Elle prend en compte les facteurs politiques, militaires, économiques qui déterminèrent le cadre des premiers projets de coopération en matière d’armement franco-allemands et elle éclaire les intérêts stratégiques ainsi que les marges de manœuvres des deux pays. Les protagonistes français avaient des intérêts à long terme: éviter la création d’une industrie aéronautique et militaire allemande autonome, éviter un risque potentiel au plan de la sécurité ainsi que l’apparition d’un concurrent futur sur le marché mondial. On souhaitait de plus utiliser à pleine capacité le potentiel industriel national, profiter des ressources allemandes et créer une entente sous leadership français contre la supériorité des entreprises aéronautiques anglo-américaines. À cette fin, Paris a fait des concessions considérables aux Allemands au cours des négociations. Ces pro-jets amorcèrent une période de coopération non seulement pour l’industrie aéronautique mais aussi pour la coopération en matière de la défense entre les deux États. Néanmoins, la France n’est pas parvenue à réaliser ses objectifs stratégiques du fait de la volonté de la RFA d’entretenir des relations équilibrées tenant compte du rôle de puissance protectrice des États-Unis mais aussi de différences d’approche relatives aux dimensions économiques de ces projets .

Suggested Citation

  • Seiller, Florian, 2010. "Les négociations sur la production sous licence des avions Fouga Magister et Noratlas : un exemple concret des débuts de la coopération franco-allemande en matière d’armement dans les années 1950," Histoire, économie & société, Editions NecPlus, vol. 2010(04), pages 19-36, December.
  • Handle: RePEc:nec:hecoso:v:2010:y:2010:i:04:p:19-36_00
    as

    Download full text from publisher

    File URL: http://www.necplus.eu/abstract_S0752570210004026
    File Function: link to article abstract page
    Download Restriction: no

    More about this item

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:nec:hecoso:v:2010:y:2010:i:04:p:19-36_00. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Jean-Louis Soubret). General contact details of provider: http://www.necplus.eu/jid_HESProvider-Email:jlsoubret@necplus.eu .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.