Advanced Search
MyIDEAS: Login

Taxer les bénéfices de guerre, ou confisquer les profits illicites, deux légitimités distinctes

Contents:

Author Info

  • Béatrice TOUCHELAY

    (Université Paris 12 Créteil Val -de- Marne)

Registered author(s):

    Abstract

    L’imposition des bénéfices exceptionnels liés à la Grande guerre est introduite par la loi du 1er Juillet 1916. Née de la guerre, cette loi est d’abord l’objet d’un consensus relatif. Elle marque le début de la modernisation du système fiscal français. Le contexte de la guerre mais aussi les difficultés d’application tenant à la complexité de la loi et au manque d’empressement des assujettis limitent son rendement. L’expérience inédite de ce premier impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux français est pourtant riche d’enseignements. Elle oblige à définir les limites du droit des entreprises sur leur bénéfice, à discuter des limites du secret des affaires et à s’interroger sur la légitimité et sur les modalités de l’intervention de l’Etat dans la répartition des revenus. L’expérience ouverte en 1916 sert de repère aux grandes réformes fiscales de l’après guerre. Elle sert aussi à définir la fiscalité exceptionnelle introduite pour répondre aux nécessités du réarmement. La filiation se prolonge après la Libération. L’une des premières mesures d’autorité du Gouvernement provisoire de la République française est d’adopter une ordonnance prescrivant la confiscation des profits illicites. Il s’agit désormais de punir et non plus d’éliminer les enrichissements liés à la guerre. Il s’agit également d’asseoir une Autorité politique, et non plus de répondre aux aspirations des parlementaires. Il faut confisquer et taxer les profits illicites alors que le législateur de juillet 1916 introduisait une contribution exceptionnelle sur les bénéfices extraordinaires. Le choix du terme profit – qui a une mauvaise image en France – et celui du qualificatif illicite stigmatisent une faute. Il y a donc deux réactions fiscales distinctes aux sorties des guerres mondiales. Ces expériences montrent que les fondements juridiques de la fiscalité peuvent être davantage liés aux circonstances que le résultat d’une construction rigoureuse.

    Download Info

    If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.
    File URL: http://128.118.178.162/eps/eh/papers/0503/0503020.pdf
    Download Restriction: no

    Bibliographic Info

    Paper provided by EconWPA in its series Economic History with number 0503020.

    as in new window
    Length: 17 pages
    Date of creation: 24 Mar 2005
    Date of revision:
    Handle: RePEc:wpa:wuwpeh:0503020

    Note: Type of Document - pdf; pages: 17. in « L’entreprise, le chiffre et le droit », éditeurs J.G. Degos et S. Trébucq, Bordeaux (2005), pp. 367-383.
    Contact details of provider:
    Web page: http://128.118.178.162

    Related research

    Keywords: Entreprises - Fiscalité – Impôts - Guerres mondiales - Histoire économique et financière de la France - Patronat;

    Find related papers by JEL classification:

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    References

    No references listed on IDEAS
    You can help add them by filling out this form.

    Citations

    Lists

    This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:wpa:wuwpeh:0503020. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (EconWPA).

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    If references are entirely missing, you can add them using this form.

    If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.