Advanced Search
MyIDEAS: Login to save this paper or follow this series

Le volet maritime du Code des Transports : une nouvelle Ordonnance de la Marine ?

Contents:

Author Info

  • Pierre Angelelli

    (CEREGMIA, Université des Antilles et de la Guyane)

Registered author(s):

    Abstract

    La France vient de se doter de son premier Code des Transports, entré en vigueur le 1er décembre 2010, et dont toute une partie est consacrée aux transports et à la navigation maritimes. Cette codification des textes maritimes généraux est nouvelle et appelle une comparaison symbolique avec l’Ordonnance de la Marine d’août 1681, qui avait en son temps agrégé de nombreuses lois, coutumes et pratiques antérieures pour permettre d’affirmer la « puissance maritime » de la France. Par la reformulation des normes existantes – ou la création de nouvelles –, l’Ordonnance de 1681 avait ainsi indiqué une orientation de politique économique, et illustré le colbertisme, forme française du mercantilisme. Les années 2000 ont vu se ranimer le débat sur beaucoup de questions maritimes : pollution, sécurité, concurrence entre Etats, concurrence des pays de libre immatriculation, exigences de sûreté maritime et portuaire, etc. Dans ce contexte, l’absence de code maritime était surprenante en France, d’autant que dans le même temps l’Union européenne développait sa propre politique maritime et ses normes. Le volet maritime du nouveau Code des Transports n’est pas un Code maritime. D’une part, il ne couvre pas toutes les questions maritimes, ni a fortiori marines ou littorales, traitées dans d’autres codes (Assurances, Collectivités Territoriales, Défense, Douanes, Environnement, Sport, etc.). D’autre part, l’essentiel des dispositions d’application du nouveau Code est renvoyé à des décrets existants mais non encore codifiés ou qui seront réécrits dans les prochaines années. Cependant, malgré ces défauts, le Code des Transports est comme l’Ordonnance de 1681 un travail monumental. Il met en forme, à « droit constant » – et dans un contexte d’évolutions des stratégies européennes et nationales, des textes eux-mêmes, des administrations et de leurs compétences – plusieurs lois éparses. En outre, le caractère législatif du document lui confère un niveau élevé dans la hiérarchie des normes juridiques françaises. Même si elle apparaît purement formelle, cette codification vient opportunément conforter la stratégie globale adoptée par le Gouvernement français en décembre 2009. Elle offre aussi un cadre pour l’évolution future du secteur des transports et de la navigation maritimes. On peut également affirmer que le volet maritime du Code des Transports, avec ce qu’elle contient et aussi ce qu’elle ne contient pas, dessine en ombres et lumière, de façon officielle et pour plusieurs années, la carte légale de la France maritime contemporaine.

    Download Info

    If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.
    File URL: http://www2.univ-ag.fr/RePEc/DT/DT2011-01_Angelelli.pdf
    File Function: First version, 2011
    Download Restriction: no

    Bibliographic Info

    Paper provided by CEREGMIA, Université des Antilles et de la Guyane in its series Documents de Travail with number 2011-01.

    as in new window
    Length: 22 pages
    Date of creation: Feb 2011
    Date of revision:
    Handle: RePEc:crg:wpaper:dt2011-01

    Contact details of provider:
    Postal: Campus de Schoelcher, B.P. 7209, 97275 Schoelcher Cedex
    Phone: 05.96.72.74.00
    Fax: 05.96.72.74.03
    Email:
    Web page: http://www.ceregmia.eu/
    More information through EDIRC

    Related research

    Keywords: administration publique; clusters maritimes; droit maritime; économie maritime; pavillons de complaisance; pays maritimes; politique maritime européenne; politique maritime française; registres de libre immatriculation; seconds registres français; transport et navigation maritimes; Union européenne;

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    References

    No references listed on IDEAS
    You can help add them by filling out this form.

    Citations

    Lists

    This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:crg:wpaper:dt2011-01. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Janis Hilaricus).

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    If references are entirely missing, you can add them using this form.

    If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.