IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/spo/wpmain/infohdl2441-7t638g2jjsquujs9mc9r26t9n.html
   My bibliography  Save this paper

Comment modérer les prix de l’immobilier ?

Author

Listed:
  • Alain Trannoy

    (Aix-Marseille School of Economics)

  • Etienne Wasmer

    (Département d'économie)

Abstract

Les prix de l’immobilier ont fortement progressé en France, entre 1998 et 2007, puis entre 2009 et 2012. La première phase d’augmentation est en partie liée à des facteurs communs à la zone euro (assouplissement des conditions de financement), en partie aussi à des facteurs spécifiquement français (politiques de soutien de la demande, insuffisances de l’offre foncière, hausse des coûts de construction). La seconde phase est plus directement liée à la crise financière qui a encouragé des comportements de repli sur des valeurs considérées comme sûres, parmi lesquelles l’immobilier dont l’attrait a encore été rehaussé par les politiques de soutien à la demande. Le logement constitue en France le premier poste de dépense des ménages, loin devant l’alimentation. L’accès à un logement décent, ou même tout simplement à un logement, est devenu un problème majeur, en particulier dans les zones tendues comme la région parisienne. De nombreux arguments plaident en faveur d’une politique publique visant à modérer la hausse, voire inverser la courbe des prix immobiliers, surtout si une partie de la hausse des prix a pour origine des politiques publiques mal adaptées : la hausse des prix accentue les inégalités (au détriment notable des jeunes générations de milieux modestes) et conduit à des inefficacités économiques, telles que l’éloignement entre domicile et travail, l’investissement (en cas de bulle) dans des biens surévalués ou encore la perte de compétitivité de l’économie française lorsque le coût du logement se répercute sur les salaires ou dans l’immobilier d’entreprise. Les risques liés à un retournement du marché immobilier nous paraissent moins importants en France que dans d’autres pays. Dans ce cadre, nous proposons de combiner des mesures destinées à stimuler l’offre, corriger des distorsions du côté de la demande et fluidifier le marché. Pour stimuler l’offre, nous proposons d’améliorer la gestion du foncier en transférant sa responsabilité de façon systématique au niveau des intercommunalités et de favoriser les gains de productivité et la concurrence dans le secteur de la construction. Pour fluidifier le marché et rendre la fiscalité foncière plus équitable, nous suggérons de supprimer par étapes les droits de mutation à titre onéreux et de réformer la taxe foncière sur la propriété bâtie. Cette dernière serait désormais assise sur la valeur vénale nette des biens (valeur de marché déduction faite des emprunts en cours). Neutre pour le budget, cette réforme serait complétée par une taxation des plus-values latentes des terrains non bâtis encourageant la vente des terrains lorsqu’ils deviennent constructibles. Ces réformes supposent de mettre rapidement en application l’obligation faite aux notaires de renseigner les bases notariales. En parallèle, il nous semble souhaitable de supprimer progressivement l’ensemble des aides à la pierre, mesures coûteuses (plus de 4 milliards d’euros en 2012) qui tendent à soutenir les prix pour un gain limité en termes d’accession à la propriété. Les politiques du logement et, en particulier, les politiques d’accession à la propriété, recèlent un potentiel de progrès en termes à la fois d’efficacité, d’équité et d’économies budgétaires. Cette note a été présentée au Premier ministre le 13 février 2013.

Suggested Citation

  • Alain Trannoy & Etienne Wasmer, 2013. "Comment modérer les prix de l’immobilier ?," Sciences Po publications info:hdl:2441/7t638g2jjsq, Sciences Po.
  • Handle: RePEc:spo:wpmain:info:hdl:2441/7t638g2jjsquujs9mc9r26t9n
    as

    Download full text from publisher

    File URL: http://spire.sciencespo.fr/hdl:/2441/7t638g2jjsquujs9mc9r26t9n/resources/cae-note002.pdf
    Download Restriction: no

    Other versions of this item:

    Citations

    Citations are extracted by the CitEc Project, subscribe to its RSS feed for this item.
    as


    Cited by:

    1. Florian Botte & Laurent Cordonnier & Thomas Dallery & Vincent Duwicquet & Jordan Melmies & Franck Van de Velde, 2017. "The cost of capital: between losses and diversion of wealth
      [Le coût du capital : entre pertes et détournement de richesses]
      ," Working Papers hal-01711157, HAL.

    More about this item

    NEP fields

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:spo:wpmain:info:hdl:2441/7t638g2jjsquujs9mc9r26t9n. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Spire @ Sciences Po Library). General contact details of provider: http://edirc.repec.org/data/ecspofr.html .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.