IDEAS home Printed from https://ideas.repec.org/p/heg/wpaper/2013_07.html
   My bibliography  Save this paper

Sur les traces de la cybercriminalité en Côte d’Ivoire

Author

Listed:
  • Mariame Krauer-Diaby

    () (Institut de lutte contre la criminalité économique, Haute école de gestion Arc, HES-SO// Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale)

Abstract

« Un scalpel dans les bonnes mains peut sauver des vies. Dans de mauvaises mains, il peut causer de sérieux dommages ». La dépendance de notre société contemporaine à la technologie et l’évolution constante de celle-ci ont donné naissance à de nouvelles opportunités et de nouveaux outils de commission de fraudes. Cela a contribué à l’émergence de nouveaux phénomènes criminels tels que la cybercriminalité. Celle-ci peut se définir comme un ensemble d’infractions ayant pour objet un système informatique (exemple : la soustraction de données (art. 143 CPS), l’accès indu à un système informatique (art. 143 bis CPS), la détérioration de données (art. 144 bis CPS)) ou impliquant l'utilisation d'un système informatique comme vecteur de commission (exemple : l’escroquerie sur Internet, le cyber-harcèlement, la cyberpornographie, etc.). L’immatérialité des outils de commissions de fraude et l’étendue de la scène de crime rendent difficile l’appréhension des criminels. Les législations sanctionnant ce type de déviance sont à la traîne. En Suisse par exemple, les dispositions pénales incriminant les délits informatiques n’ont été introduites dans le Code pénal qu’au milieu des années 1990 alors que les comportements criminels remontent à la fin des années 1960. En Afrique de l’Ouest, les premières traces de législations incriminant la cybercriminalité sont postérieures à 2005 et, jusqu’à présent, la Côte d’Ivoire ne dispose pas encore de loi sur la cybercriminalité. De plus en plus sur le devant de la scène médiatique à cause de la dextérité des cyberdélinquants actifs sur son sol, la Côte d’Ivoire semble particulièrement connaître d’une forme spécifique de cybercriminalité, la cyberarnaque appelée également «le broutage ». Cette dernière est réputée être à l’origine du concept appelé le « coupé-décalé ». Eu égard à l’importance du phénomène dans ce pays, et à ses conséquences dans le monde entier, l’Institut de lutte contre la criminalité économique (ILCE) de la HEG Arc à Neuchâtel a initié un projet de recherche afin de mieux comprendre les contours et les réalités de la lutte contre la cybercriminalité. Cet document met en lumière les premiers constats qui ressortent de nos recherches.

Suggested Citation

  • Mariame Krauer-Diaby, 2013. "Sur les traces de la cybercriminalité en Côte d’Ivoire," Working Papers 2013/07, HEG - Haute école de gestion Arc.
  • Handle: RePEc:heg:wpaper:2013_07
    as

    Download full text from publisher

    File URL: http://repec.ig.he-arc.ch/RePec/Sur_les_traces_de_la_cybercriminalite_en_Cote_d_Ivoire_v2.pdf
    File Function: Second version, 2013
    Download Restriction: no

    More about this item

    Keywords

    Cybercriminalité; cyberarnaque; Côte d’Ivoire; ILCE;

    JEL classification:

    • K4 - Law and Economics - - Legal Procedure, the Legal System, and Illegal Behavior

    NEP fields

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    All material on this site has been provided by the respective publishers and authors. You can help correct errors and omissions. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:heg:wpaper:2013_07. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Christophe Francillon). General contact details of provider: http://edirc.repec.org/data/degraus.html .

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    We have no references for this item. You can help adding them by using this form .

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your RePEc Author Service profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.

    IDEAS is a RePEc service hosted by the Research Division of the Federal Reserve Bank of St. Louis . RePEc uses bibliographic data supplied by the respective publishers.