Advanced Search
MyIDEAS: Login

Méthode et tactiques d’Alinsky :conditions nécessaires mais non suffisantes à la révolution

Contents:

Author Info

  • Nic Görtz
Registered author(s):

    Abstract

    En 1972, le magazine Playboy revenait, à l’occasion d’une interview d’Alinsky en douze parties, sur quelques éléments marquants de sa vie. Parmi ceux-ci, l’un d’eux a attiré mon attention. Il s’agit du littéral retournement de la communauté de Back of the Yards. Cette communauté dans la banlieue de Chicago – la première organisée par Alinsky dans les années 40 – avait réussi pas à pas à faire reculer pauvreté, racisme et exploitation. Mais à la veille de la mort d’Alinsky, les habitants et la communauté se trouvent aux prises avec leurs anciens démons. « Ils ont progressivement gravi les échelons des Have-Nots aux Have-a-little-want-mores jusqu’à aujourd’hui où ils ont lié leur sort à celui des Haves. C’est un comportement récurrent. La prospérité rend lâche chacun de nous, et Back of the Yards n’y fait pas exception. Ils ont basculé vers le côté obscur du succès, et leurs rêves d'un monde meilleur ont été remplacés par des cauchemars de peur – peur du changement, peur de perdre leurs biens matériels, peur des Noirs » .Comment une organisation de masse, « révolutionnaire », a-t-elle pu se retourner en l’espace de vingt-cinq ans ?Partant de l’exemple de Back of the Yards, il s’agit de questionner l’inéluctabilité de la reproduction et d’interroger l’inadéquation éventuelle entre but proposé par Alinsky et ses choix politiques et organisationnels. D’analyser pourquoi, malgré les batailles remportées, nous n’avons pas gagné la guerre. L’Homme de l’organisation communautaire, celui dont la seule idéologie est « le changement », a indéniablement – directement ou via ses organisateurs – amélioré le quotidien de communautés de Have-Nots. Ecrit dans un contexte américain difficile (Black Panthers, radicalisation des campus universitaires, luttes dans les ghettos, Weather Underground, grèves), Rules for radicals a inspiré des générations d’organisateurs, a eu le mérite de montrer les vertus, la nécessité et la faisabilité d’une remise en cause du status quo par la mise sur pied d’organisations permettant aux Have-Nots de gagner des batailles. Mais cette remise en cause semble durer le temps des luttes. Voire un peu plus longtemps. A plus long terme, Alinsky semble confronté au fameux statu quo qu’il abhorre. L’hypothèse de cet article est que les choix organisationnels et politiques au fondement de la « méthode Alinsky » conduisent au mieux à la création – en cas de succès – d’organisations de type trade-unionistes. Ces organisations défendent leurs membres, sur base de leurs intérêts spontanés, mais sont caractérisées par une absence de direction politique à donner à la lutte et une absence d’idéologie. La « méthode Alinsky » est une condition nécessaire à court terme mais non suffisante à long terme pour l’avènement de la « révolution » à laquelle il appelle. La première partie (I) parcourra certains éléments des choix organisationnels et politiques d’Alinsky et explorera les limites inhérentes de ces choix. La seconde partie (II) sera centrée sur la nécessité de développer une analyse politique, une conscience de classe, une idéologie et une organisation de l’avant-garde des révolutionnaires.

    Download Info

    If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.
    File URL: https://dipot.ulb.ac.be/dspace/bitstream/2013/101789/1/wp11052.pdf
    Download Restriction: no

    Bibliographic Info

    Paper provided by ULB -- Universite Libre de Bruxelles in its series Working Papers CEB with number 11-052.

    as in new window
    Length: 21 p.
    Date of creation: Nov 2011
    Date of revision:
    Publication status: Published by:
    Handle: RePEc:sol:wpaper:2013/101789

    Contact details of provider:
    Postal: CP114/03, 42 avenue F.D. Roosevelt, 1050 Bruxelles
    Phone: +32 (0)2 650.48.64
    Fax: +32 (0)2 650.41.88
    Email:
    Web page: http://difusion.ulb.ac.be
    More information through EDIRC

    Related research

    Keywords:

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    References

    No references listed on IDEAS
    You can help add them by filling out this form.

    Citations

    Lists

    This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:sol:wpaper:2013/101789. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Benoit Pauwels).

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    If references are entirely missing, you can add them using this form.

    If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.