Advanced Search
MyIDEAS: Login to save this paper or follow this series

Les lacunes du transfert de la compétence économique à la Polynésie française

Contents:

Author Info

  • Florent Venayre

    ()
    (LAMETA - Laboratoire Montpellierain d'économie théorique et appliquée - CNRS : UMR5474 - INRA : UR1135 - CIHEAM - Université Montpellier I - Montpellier SupAgro)

Abstract

L'évolution du statut d'autonomie de la Polynésie française a progressivement transféré d'importantes compétences à la collectivité d'outre-mer. Au nombre d'entre elles, le gouvernement de la Polynésie dispose aujourd'hui de la compétence en matière économique et fiscale. Cependant, le transfert de la compétence économique s'est effectué sans les imitations ou garde-fous pourtant identifiés comme nécessaires en France métropolitaine. Ainsi les marchés polynésiens fonctionnent-ils sans qu'un droit de la concurrence ne soit applicable sur le territoire. Plus encore, la Polynésie ne dispose pas des pouvoirs nécessaires pour créer des autorités administratives indépendantes, ce qui serait pourtant indispensable pour encadrer le fonctionnement des marchés et assurer l'application d'un droit de la concurrence si ce dernier était adopté. Cela pose également la question de la légalité des échanges internationaux de la Polynésie, les accords de l'OMC prévoyant l'existence d'un droit de la concurrence comme préalable au commerce international. Ces lacunes, dont les effets néfastes étaient pourtant prévisibles, touchent plus particulièrement certains secteurs d'activité dont on sait qu'ils impliquent une régulation tarifaire de la part de la puissance publique. C'est le cas de l'ensemble des industries de réseaux, telles que la distribution d'électricité, ou encore les télécommunications. Par l'impact de ces activités sur le fonctionnement de l'ensemble des entreprises, c'est toute la structure de coût des entreprises polynésiennes qui s'en trouve affectée, avec les conséquences que l'on imagine sur leur compétitivité . La mise en œuvre d'un droit et d'une autorité de concurrence ne résoudrait cependant pas, à elle seule, les difficultés que connaît l'économie polynésienne. L'étroitesse de certains marchés empêche effectivement de tabler sur une concurrence interne effective dans tous les secteurs. C'est pourquoi les importations peuvent en l'espèce jouer un rôle fondamental par la pression concurrentielle (concurrence potentielle) qu'elles exercent potentiellement sur les producteurs locaux. Or les importations sont parfois entravées par des mécanismes fiscaux complexes (tels la taxe de développement local), qui renforcent les pouvoirs de marché et les rentes monopolistiques de certains opérateurs. Ainsi la compétence fiscale s'interconnecte-t-elle avec la compétence économique, modifiant le fonctionnement des marchés, souvent au détriment des consommateurs polynésiens. L'objectif de ce chapitre est d'étudier les mécanismes qui, induits par un transfert de compétences réalisé sans la transmission connexe des garde-fous institutionnels essentiels, minent le dynamisme de l'économie polynésienne et entravent les perspectives de développement de la collectivité d'outre-mer.

Download Info

If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.
File URL: http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/65/21/54/PDF/Venayre_-_2011_Chap_DCPO.pdf
Download Restriction: no

Bibliographic Info

Paper provided by HAL in its series Post-Print with number halshs-00652154.

as in new window
Length:
Date of creation: 2011
Date of revision:
Publication status: Published, Destins des collectivités politiques d'Océanie, Presses Universitaires d'Aix-Marseille (Ed.), 2011, 531-540
Handle: RePEc:hal:journl:halshs-00652154

Note: View the original document on HAL open archive server: http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00652154/en/
Contact details of provider:
Web page: http://hal.archives-ouvertes.fr/

Related research

Keywords: Autonomie ; Polynésie française ; Interventionnisme ; Droit de la concurrence ; Echanges internationaux ; Contrôle des politiques publiques;

This paper has been announced in the following NEP Reports:

References

No references listed on IDEAS
You can help add them by filling out this form.

Citations

Citations are extracted by the CitEc Project, subscribe to its RSS feed for this item.
as in new window

Cited by:
  1. Florent Venayre, 2013. "Interventionnisme public et développement économique des collectivités d'outre-mer françaises du Pacifique Sud," Post-Print halshs-00918167, HAL.
  2. Florent Venayre, 2013. "Rappel de la loi républicaine sur la concurrence pour Saint-Pierre-et-Miquelon : Une nouvelle volonté politique pour les économies ultramarines," Post-Print halshs-00865120, HAL.

Lists

This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

Statistics

Access and download statistics

Corrections

When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:hal:journl:halshs-00652154. See general information about how to correct material in RePEc.

For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (CCSD).

If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

If references are entirely missing, you can add them using this form.

If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.