Advanced Search
MyIDEAS: Login to save this paper or follow this series

Les conflits de localisation : le syndrome NIMBY

Contents:

Author Info

  • Nicolas Marchetti
Registered author(s):

    Abstract

    Depuis les années 1970-1980, les réactions d’opposition à la localisation d’équipements dangereux ou générateurs de nuisances se sont diversifiées, intensifiées et structurées au point de devenir un problème capital pour la société. Forgé aux États-Unis et analysé comme un véritable syndrome affectant nos démocraties, l’acronyme NIMBY caractérise de plus en plus fréquemment ces conflits de localisation. Il découle d’une métaphore qui parle d’elle-même: « Not in my backyard ! », en français: « Pas dans ma cour ! » Cet acronyme est censé traduire l’attitude d’opposition d’une population locale vis-à-vis d’un projet lorsque celui-ci est susceptible d’entraîner certaines nuisances ou modifications, réelles ou supposées, du cadre de vie. En Europe, l’intensification des conflits de localisation est plus récente et l’appellation NIMBY entre peu à peu dans le langage courant. Longtemps circonscrites aux projets d’implantation d’équipements considérés comme très polluants ou très risqués, les réactions d’opposition se sont généralisées et affectent à présent un nombre considérable de projets publics comme privés : parcs éoliens, décharges, incinérateurs, stations d’épuration et, plus récemment, les projets de prisons, de centres d’aide ou d’accueil destinés aux publics déshérités : demandeurs d’asile, toxicomanes... Les exemples de conflits NIMBY au Québec sont nombreux : localisation d’un port méthanier à Beaumont, implantation d’une compostière géante dans la municipalité régionale de comte de Roussillon, construction d’un parc éolien dans le nord du Québec. Les risques liés à la multiplication des conflits NIMBY sont nombreux. En matière d’environnement, les victoires des militants NIMBY « ici » peuvent toujours provoquer ou aggraver les problèmes « ailleurs ». En matière d’équipement ou de services, du fait qu’elle contribue à retarder une constante et nécessaire adéquation entre l’offre et la demande, la multiplication des manifestations du syndrome NIMBY peut entraîner un sous-équipement chronique de certains espaces. Enfin, en matière d’aménagement du territoire, les situations de blocage dues à ce syndrome peuvent être à l’origine de phénomènes de relégation spatiale. Ce Rapport bourgogne présente une vue d’ensemble du syndrome NIMBY et des mécanismes proposés par les économistes pour le surmonter. Concernant ce dernier aspect, du point de vue de l’auteur, les procédures centralisées doivent être abandonnées car elles ne laissent qu’une place trop limitée à la participation du citoyen. Elles doivent être remplacées par des procédures faisant appel au marché. Différents mécanismes théoriques peuvent alors être envisagés : la négociation, les enchères, les assurances ou encore les loteries. Ces mécanismes s’avèrent, sous certaines hypothèses, relativement efficaces. Il convient cependant de les manipuler avec précaution car ils peuvent, dans certains cas, déboucher sur des résultats difficilement applicables. L’auteur s’inquiète également du fait que les travaux sur le sujet sont rarement pluridisciplinaires.

    Download Info

    If you experience problems downloading a file, check if you have the proper application to view it first. In case of further problems read the IDEAS help page. Note that these files are not on the IDEAS site. Please be patient as the files may be large.
    File URL: http://www.cirano.qc.ca/pdf/publication/2005RB-05.pdf
    Download Restriction: no

    Bibliographic Info

    Paper provided by CIRANO in its series CIRANO Burgundy Reports with number 2005rb-05.

    as in new window
    Length:
    Date of creation: 01 May 2005
    Date of revision:
    Handle: RePEc:cir:cirbur:2005rb-05

    Contact details of provider:
    Postal: 2020 rue University, 25e étage, Montréal, Quéc, H3A 2A5
    Phone: (514) 985-4000
    Fax: (514) 985-4039
    Email:
    Web page: http://www.cirano.qc.ca/
    More information through EDIRC

    Related research

    Keywords:

    This paper has been announced in the following NEP Reports:

    References

    References listed on IDEAS
    Please report citation or reference errors to , or , if you are the registered author of the cited work, log in to your RePEc Author Service profile, click on "citations" and make appropriate adjustments.:
    as in new window
    1. Kunreuther, Howard & Kleindorfer, Paul R, 1986. "A Sealed-Bid Auction Mechanism for Siting Noxious Facilities," American Economic Review, American Economic Association, American Economic Association, vol. 76(2), pages 295-99, May.
    2. Kohlhase, Janet E., 1991. "The impact of toxic waste sites on housing values," Journal of Urban Economics, Elsevier, vol. 30(1), pages 1-26, July.
    Full references (including those not matched with items on IDEAS)

    Citations

    Lists

    This item is not listed on Wikipedia, on a reading list or among the top items on IDEAS.

    Statistics

    Access and download statistics

    Corrections

    When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:cir:cirbur:2005rb-05. See general information about how to correct material in RePEc.

    For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: (Webmaster).

    If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about.

    If references are entirely missing, you can add them using this form.

    If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form.

    If you know of missing items citing this one, you can help us creating those links by adding the relevant references in the same way as above, for each refering item. If you are a registered author of this item, you may also want to check the "citations" tab in your profile, as there may be some citations waiting for confirmation.

    Please note that corrections may take a couple of weeks to filter through the various RePEc services.